Femmes Actuelles

Ce premier épisode a été donné hier soir à l’espace Ronny Coutteure de Grenay, il ne le sera plus jamais. Ce geste est unique. Si les gens ne sont pas là à ce moment, ils n’auront pas l’occasion de voir ces différents épisodes. Je conçois ce travail comme un acte donné à l’instant T, dans un seul endroit. J’ai un ami  musicien, Sylvain Chauveau, qui conçoit des disques à un seul exemplaire. On est dans le même geste avec Quotidiens. Pas de diffusion autre que le rapport avec les spectateurs présent ce soir là. Pas de photos, de teaser, juste une captation sur une seule caméra qui sera archivée. Donc, hier ils étaient trente cinq. On était contents avec Ali le directeur du lieu car c’est un nouveau rendez-vous et on ne savait pas d’où l’on partait. C’est un très bon début. Et puis  les gens ont joué le jeu. Beaucoup ont amené un livre à échanger avec un autre spectateur à la sortie. Ce procédé fait office de billeterie. Ils s’inscrit dans le cadre de la construction de la médiathèque-estaminet de Grenay.

Au niveau du travail en lui même, on a abouti à un montage d’une heure vingt. Une heure vingt en sept jours de travail, c’est une véritable prouesse pour les acteurs. On ne savait d’ailleurs pas combien de temps ça durait avant de le présenter au public, n’ayant fait qu’un filage technique avant l’arrivée de celui-ci. Le concept est simple. On arrive dans la salle le matin, on utilise le plan de feu lumière du précédent spectacle accueilli dans le lieu avant et on joue. Il y a une sorte d’état d’urgence.

Au niveau du sujet, on s’est rendu compte que le thème était peut être un faux thème. Parler des femmes aujourd’hui, oui. Mais de quelles femmes ? On se rend compte que comme souvent chacun parle « d’où il est ». Quand on parle de la femme ouvrière, ne parle-t-on pas du monde ouvrier avant tout ? J’y reviendrai dans le prochain post qui parlera du débat d’après présentation. 

Au niveau de la forme, ce travail m’aura permis d’expérimenter des choses nouvelles. La confrontation de scènes ou des amateurs et des professionnels étaient associés, sur un même pied d’égalité m’ont vraiment plues. Pourquoi l’égalité ? Pour chercher la vérité. Les comédiens n’avaient pas de texte et devaient improviser et oublier leur technique et développer une vraie écoute, dans ces conversations plus où moins réussies, mais comme dans la vie, non ?

A la régie, puisque je mixais le son accompagné de Maxime à la vidéo, on a mixé des choses (son et vidéo) en temps réel. Par exemple, on est parti de cette femme merveilleuse, surgie de nulle part lors d’une émission où elle avait en face d’elle JF Copé. Et on ralenti l’image jusqu’à quasiment l’image arrêtée et on a mixé sa voix avec un morceau de musique de Martin Roscoe. J’avais eu l’idée dans la journée. On l’a fait le soir même en live. Et ça a marché. C’était beau. La prise de risque sera totale sur ces Quotidiens. Je ne cherche plus un résultat, un produit. Ce monde là est mort. Le monde est ailleurs…..

PS : Le Conducteur de Femmes Actuelles, unique trace de ce travail.

– 1)- Je rêve- audio- (Fanny et Perrine)

 

–  2)- Texte King Kong théorie, Virginie Despentes (Fanny)

 

3)- Questions sans réponses (Fanny-Perrine- Thérèse- Monique)

 

–  4)- Tous les maux du monde (improvisation- Christian- Perrine- Fanny)

 

5)- Le viol en Inde (vidéo)

 

6)- La liste (Fanny)

 

 7) – Chanson cet enfan que je t’avais fait (Perrine- Christian)

 

8)Pub Moulinex (vidéo)

 

9) – Le quai de Ouistreham, Florence Aubenas (texte  Christian)

 

-10) – Question Travail… (Fanny-Perrine- Thérèse- Monique)

 

-11) – Monologue 501 BLUES (Thérèse)

 

12) – Les Basha Posh (video)

 

13) – Le Dégoût (texte Perrine)

 

14) – Chanson Frantz (Fanny-Christian)

 

– 15) – Pub Danone (vidéo)

 

16)Le Yaourt, Eliette Abecassis  (texte Perrine)

 

– 17) – Questions fidélités-castrations (Fanny-Perrine- Thérèse- Monique)

 

17)- Chanson Mon ami mon homme (Fanny- Perrine)

 

-18)-  L’affrontement : Chomeuse-Copé (vidéo)

 

-19) – Questions : un homme et des femmes (Fanny-Perrine- Thérèse- Monique,Christian)

 

-20)- Texte la Pleureuse (Fanny- Perrine)

 

-21) Chanson la Pleureuse: Simon Mimoun, texte Éliette Abecassis (vidéo)

 

 

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans QUOTIDIENS. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s