Entrées d’usines à Dakha

Les journées sont de plus en plus longues et éreintantes ce qui explique mon silence d’hier. La chaleur s’ajoutant à cela (plus de 40 degrés), il ne faut pas chercher loin dans mon incapacité à tenir mon journal. Je vous livre donc ici les entrées d’usine de Dakha après la pause du déjeuner. Tous se fait, dans la rue et les journées sont longues : plus de douze heures de travail (8 heures – 20 heures) avec une heure de pause entre 13 et 14 heures. De nombreuses échoppent à ciel ouvert attendent les ouvrières pour qu’elles achètent de quoi se restaurer. L’économie du textile fait vivre ici plus de dix millions de personnes.

Image

A Dakha, tout est profondément coloré, bigarré, vivant. La jeunesse féminine Bangladaise s’émancipe dans le travail. Beaucoup de similitudes avec ces couturières du nord de la France qui avaient dit les premières que leurs usines étaient un des constructions de leur identité et de leur liberté. Bien sûr, l’âge des ouvrières ne correspond pas du tout à ce que disent les multinationales, beaucoup de femmes ont autour de quatorze, quinze ans mais elles ont l’air heureuses. Elles sont l’avenir du pays.

Image

Le soir nous sommes allés dîner chez le célèbre peintre Shahabuddin qui vit à Paris mais qui était à Dhaka en ce moment.

Image

Cet homme est à la fois un héros de la guerre d’indépendance puisque il en a été un des soldats et un peintre reconnu dans le monde entier. Un vrai parcours de vie.

Image

Image

Je m’arrête là, notre journée commence. Image

Publicités
Cet article a été publié dans je ne vois que la rage, SOMMAIRE. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s