Une première ligne pas si droite que ça…

DSCN0795

Aujourd’hui marque le début d’une période qui va passer du stade de projet à celui de création. C’est toujours la même chose ; on angoisse de savoir si l’on va être à la hauteur et si l’on va être capable d’avancer, de se remettre en question. Le voyage au Bangladesh est loin et proche à la fois ; Il va falloir digérer ces émotions pour les livrer maintenant à des spectateurs français, et surtout à des citoyens afin de voir comment ils vont réagir face à cette histoire, qui les concerne vraiment.

Le chemin jusqu’à cette création du mois d’avril sera semé d’embûches…

DSCN0845
Financières déjà. Le budget n’est aujourd’hui pas bouclé. Je ne comprends plus comment fonctionne la partie production-diffusion de ce métier. Des théâtres programment des spectacles en ne se souciant pas de comment sont produits les spectacles qu’ils vont diffuser… C’est à ne rien y comprendre ; Les gens disent « je n’ai pas d’argent pour produire », mais comment créer sans argent ? Et après on dira que la création française ne se porte pas bien, que les spectacles sont pas aboutis. Aujourd’hui nous n’avons que les Tréteaux de France qui sont coproducteurs et des promesses non signées (d’autres lieux) pour assurer la production en plus des institutions Régionales (Conseil Régional) et Départementales (Conseil Général). Même Culture Commune, partenaire historique de la Compagnie, ne met pas un euro. je l’ai appris en juin. Pourtant nous faisons la création chez eux. Il est vrai que la Scène Nationale connaît des difficultés… Mais ce qui est dingue c’est que les théâtres soutiennent les intermittents et se désintéressent de savoir comment sont payés les artistes lorsqu’ils travaillent… Ce que je veux défendre, ce sont surtout nos conditions de travail.

Je relancerai les théâtres à la rentrée afin de leur demander si leur choix est définitif car il met en danger le temps de travail et le salaire de l’équipe si nous restons à ce budget là ( 90 000 euros), sachant que la compagnie ne peut prendre aucun risque car encore endettée.. Même si ils me filent 3000 euros, je saurai quoi en faire… Dans ce budget 80% sera consacré au salaire de l’auteur, des six comédiens, des techniciens. Pas de décor. J’ai attendu le dernier moment pour recruter l’équipe mais à partir du moment où j’ai eu l’argent pour payer les salaires, pendant les 8 semaines de travail,  j’y suis allé…

DSCN0511

On maintiendra donc des salaires corrects car on ne peut lutter aujourd’hui pour notre régime d’indemnisation chômage si on ne paie pas correctement les gens lorsqu’ils travaillent. Ce que je veux c’est créer dans les meilleurs conditions possibles et les meilleures conditions c’est du temps. C’est ce que j’ai dit à la DRAC en fin d’année dernière. Ça n’a pas empêché le projet d’être retoqué, sans raison. J’ai dit que je le repositionerai en 2015. La DRAC avait refusé 501 BLUES en 2001… On sait ce qu’il est devenu après.

Je trouve que les décisions de cet organisme sont de plus en plus  discutables dans notre Région le Nord Pas de Calais. Déjà en 2012 alors que mon dernier projet (Comédie Tchétchène) était coproduit par Un CDN, une Scène Nationale et cinq théâtres, nous n’avions pas étés aidés…
Aujourd’hui c’est la même chose… Je le vis comme une sanction, un boycott, sur ce ce que mon travail représente, mais je me trompe peut être…C’est pour cela que j’y retourne…
Alors en ce moment, je réfléchis a commun trouver les 20 000 euros qui me manquent… On va solliciter les spectateurs avec le crowfunding et puis comme toujours on va trouver des solutions. Je vais pas me plaindre, la situation est compliquée pour tout le monde en ce moment….

Haut les coeurs…

DSCN0797

Publicités
Cet article a été publié dans je ne vois que la rage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Une première ligne pas si droite que ça…

  1. Jean-Paul BIOLLUZ dit :

    Salut Bruno

    J’avais noté ton voyage au Bangladesh, les raisons de celui-ci et ton projet artistique. J’aimerai te rencontrer aussi bien au sujet de ton voyage que de ton projet… pour un papier …et pour la rencontre. Cela sera possible pour moi durant la première quinzaine de septembre.
    Amitiés
    Envoies moi tes coordonnées email pour que l’on fixe un rdv, si cela te convient.

    Jean-Paul BIOLLUZ
    Journaliste
    Nord-Social.info
    Email : jpbiolluz@aria-nord.fr
    http://www.nord-social.info/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s